Prélèvement vaginal

Pourquoi doit-on faire un prélèvement vaginal ?

Le prélèvement vaginal est indispensable dans le cas d’une possible infection vaginale qui se manifeste le plus souvent par des démangeaisons récurrentes, des pertes blanches (appelées aussi leucorrhées) plus ou moins importantes et/ou malodorantes, des sensations de brûlure, des douleurs abdominales, etc.

Le prélèvement vaginal est aussi recommandé en tant que contrôle préventif pour connaître la présence ou l’absence d’infection, ou bien pour mesurer le degré d’efficacité d’un traitement en cours. Lors de la grossesse, le prélèvement vaginal fournit une information précieuse pour éviter que l’enfant soit infecté lors de l’accouchement.

Si l’analyse du prélèvement indique la présence d’une infection, un examen vaginal est réalisé pour aider le praticien à déterminer le traitement le mieux adapté : un examen cytologique pour déterminer l’état des cellules du vagin, et éventuellement un examen bactériologique pour mesurer l’efficacité d’un traitement antibiotique contre les bactéries en présence.

Ce prélèvement, appelé aussi frottis vaginal, peut en effet révéler un déséquilibre de la flore bactérienne (qui entraîne une inflammation par exemple). Les bactéries à l’origine d’une telle infection peuvent être multiples. Il est donc nécessaire de procéder à une culture des germes pour pouvoir les identifier. Parmi les plus répandus, on trouve notamment les suivants : Gardelerella vaginalis, Gardelerella mobiluncus, Mycoplasma hominis ou encore Ureaplasma urealyticum.

 

Prélèvement vaginalanalyse fertilité Paris